Rechercher
  • Carolanne

Féminisme périnatal une perspective en émergence.

Mis à jour : févr. 2



Dans l'histoire, le féminisme s’est construit sur un désir des femmes de se libérer d’une oppression qui était d'abord liée à leur santé reproductive. L’église Catholique, le marché du travail, les mœurs sociales ont tous eu des impacts sur l’oppression et sur les inégalités vécues par les femmes. Le sujet de la maternité a été abordé dans certains courants féministes, mais aucun n’a jusqu’à maintenant traité spécifiquement des questions autour de l’expérience d’accouchement et d’allaitement des femmes.


À l'air où les femmes brisent le silence sur les violences obstétricales et gynécologiques qu'elles ont vécues, à travers le mouvement d’humanisation des naissances porté par les doulas, les sages-femmes et de nombreuses mamans, beaucoup de personnes provenant de différents milieux militent en tant que féministes et déplorent ne pas se retrouver dans les courants féministes actuels.


Après être tombée sur cette définition du féminisme périnatal lors d'une lecture, je ne peux que vous la partager sur mon blog! Voici donc une définition que Roxanne Lorrain, étudiante à la maîtrise en service social à l'Université de Montréal et de Nicole Pino co-coordonatrice de naissance-renaissance considèrent comme étant une première ébauche du féminisme périnatal publié dans le MAMANzine :


«Le féminisme périnatal vise donc à adopter une perspective féministe radicale et intersectionnelle afin d'identifier les sources des oppressions (patriarcat, capitalisme, racisme, colonialisme, capacitisme, hétéronormativité, cissexisme, classisme, âgisme, etc.) que vivent les femmes et les personnes se servant de leur utérus pendant la période périnatale (de la préconception aux deux première années de vie de l'enfant) et ainsi proposer des solutions et des pistes d'actions.


Ce courant reconnaît le patriarcat comme étant au coeur du contrôle du corps, de la maternité et de la sexualité des femmes et voit dans la culture obstétricales, notamment, la manifestation concrète d'une domination d'un système social masculin sur un système social féminin. Le féminisme périnatal a donc comme thème central la réappropriation du corps des femmes dans tout ce qui touche la reproduction et la maternité. Il s'agit aussi de reconnaître socialement et économiquement l'engagement des femmes durant cette période ainsi que de défendre les droits des femmes afin d'atteindre une plus grande égalité dans les sphères touchant la maternité.»


Selon Roxanne Lorrain et Nicole Pino il s’avère essentiel de définir une nouvelle perspective féministe pour discuter des enjeux autour de la période périnatale, tels que la violence obstétricale et les effets du patriarcat sur l’expérience de grossesse, d’accouchement et d’allaitement des femmes. Le féminisme périnatal vise donc à répondre à ce besoin. Puisque cette perspective en est à ses premiers balbutiements, elles en sont à l’étape de la définir et la co-constuire avec les militantes et chercheures des milieux féministes et d’humanisation des naissances.


Qu'en pensez-vous? Auriez-vous quelque chose à ajouter à cette ébauche de définition?




31 vues
 

©2019 par CaroRebozo. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now